window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-1618406-17');

Clérambard

Théâtre

A l’Espace Miramar le Dimanche 16 septembre à 15h
et au Théâtre La Licorne Samedi 22 septembre à 20h30.

Monstrueux despote domestique, imbu malgré sa misère de l’ancienneté de sa race, le Comte de Clérambard maltraite sa famille et tue, autant par plaisir que pour se nourrir, tous les animaux qu’il rencontre. L’apparition miraculeuse de Saint François d’Assise l’amènera à se repentir. Il va alors mettre toute son énergie à faire le bien autant qu’il a fait le mal, protégeant la moindre des araignées, et allant jusqu’à envisager de marier son fils à une prostituée, la langouste, en se  débarrassant de tous ses biens pour partir dans une roulotte afin de prêcher la bonne parole, la charité, et faire le bonheur des hommes. Entre la farce et la fable, entre le drame de la comédie, tour à tour cruelle et émouvante et drôle, la pièce est une satire féroce des conventions sociales et des préjugés bourgeois. A travers le brusque revirement de Clérambard dont la démesure, dans le mal comme dans le bien, est asociale, ce que l’auteur dénonce, ce sont les vices d’une société dont l’idéal est la médiocrité, la retenue et les convenances.

Marcel Aymé, écrivain célèbre, véritable personnage du Paris littéraire, est l’un des plus importants et prolifiques auteurs du siècle dernier. Dans une oeuvre abondante, (17 romans, une dizaine de pièces de théâtre qui furent autant de succès, et une multitude de nouvelles), n’épargnant personne, pourfendant la bêtise, le snobisme, la cupidité, il analyse avec esprit, les travers de l’homme et de la société, décrivant les fractures sociales d’une façon très réaliste tout en mélangeant une place importante au fantastique, car son réalisme se combine parfois avec des éléments de surnaturel, traités sur un mode mi-grave mi-loufoque. Ce fantastique teinté d’ironie que l’on retrouve, bien évidemment dans « Clérambard ».

Marcel Aymé est devenu très populaire par ses nombreuses adaptations au cinéma : (la traversée de Paris, la jument verte, le voyageur de la Toussaint, Uranus, la vouivre, le Passe-muraille, Lucienne et le boucher, etc…) et bien sûr « Clérambard », qui fut l’un des meilleurs rôles de Philippe Noiret. Il a été par sa pièce, « La tête des autres», l’un des premiers défenseurs de l’abolition de la peine de mort. Ses « Contes du Chat perché » sont étudiés dans les écoles primaires. Le théâtre Passé -Présent se devait de programmer cet auteur important. Avec orgueil et modestie.

Entrée

12

Dimanche 16 septembre 15h

Espace Miramar

à l’angle de la Croisette et de la rue Pasteur
06400 Cannes

Entrée

12

Samedi 22 septembre 20h30

Théâtre La Licorne

25 Avenue Francis Tonner
06150 Cannes La Bocca

Entrée

12
2018-08-20T16:22:29+00:00
Inscrivez-vous à la Newsletter
CLIQUEZ-ICI
Le respect de votre vie privée est notre priorité. Nous utilisons différentes technologies, pour analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord. Paramètres J'accepte

Mesure de l'audience

Autoriser la collecte d'informations sur votre navigation sur le site et ses contenus utilisées pour mesurer, comprendre et rendre compte de votre expérience sur le site via Google Analytics.
X